fr
en

Hina, chargée de projet

Rigueur, créativité et organisation : découvrez aujourd’hui le quotidien d’une chargée de projet avec Hina.

https://youtu.be/G3g0xDvcW-U

Peux-tu nous décrire ton travail chez Neodigital ?

Je crée des projets, des expériences qui ont du sens. Et donc il faut susciter les émotions du public. En tant que chargée de projet, je suis vraiment investie sur tous les plans du projet. Que ce soit esthétique; technique, le design, le concept art… Mon rôle est vraiment d’organiser tous ces corps de métier différents. Je pousse les équipes à toujours aller plus loin et tout cela dans le but de créer des expériences esthétiques et ludiques.

habillage1-4-1024x576 Hina, chargée de projet
©NeoDigital

À quoi ressemble une journée type ?

Mes journées sont vraiment rythmées entre des réunions de créativité par exemple, des échanges à la pause du repas ou lors de sessions de travail. Il faut aussi savoir s’adapter parce que l’emploi du temps est toujours mené à évoluer.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton job ?

Les projets ont vraiment du sens. On travaille sur des projets qui sont beaux, qui sont esthétiques et du coup c’est vraiment un énorme vecteur de motivation. Et qui dit des projets beaux et esthétiques, dit une équipe très créative avec des compétences complètement différentes, donc il y a une transmission de savoir au sein même de l’équipe et d l’agence et ça, c’est vraiment ce qui me motive tous les jours dans mon poste.

habillage1-4-1024x576 Hina, chargée de projet
© NeoDigital

Quel est le plus gros défi auquel tu as fait face ?

Le plus gros défi auquel j’ai fait face, est qu’en arrivant à mon poste de chargée de projet chez Neodigital, c’était en pleine période de transition. C’était un vrai défi pour moi déjà d’assimiler ce qui avait déjà été fait avant, prendre de l’avance sur ces méthodes, de savoir innover par rapport à des choses qui étaient en cours.

As-tu un conseil à donner à un jeune qui voudrait aussi faire ce métier ?

D’être entreprenant et de créer des projets. Parce qu’en fait, c’est en créant le projet, c’est en apprenant sur le tas, qu’on se rend compte des difficultés. On se rend compte vraiment de toute l’ampleur, de tout le travail qu’il y a derrière, lorsqu’on se lance dans un projet.

Quelles qualités faut-il avoir pour faire ce métier ?

Déjà le leadership, c’est super important parce qu’on supervise des équipes : il faut savoir être humain, il faut savoir être souple mais il ne faut jamais perdre en tête ces objectifs. Deuxièmement, on travaille sur des projets à la fois créatifs artistiques et technologiques dont il faut avoir cette double casquette à la croisée de l’art et de la technologie. Troisièmement il faut être hyper organisée, il faut savoir jongler entre les différents projets et c’est un exercice mental qui n’est pas si simple que ça et il faut être assez rigoureux et rigoureuse dessus.

habillage1-4-1024x576 Hina, chargée de projet
© NeoDigital

Quel(s) cursus scolaire(s) doit-on choisir pour faire ce métier ?

Par exemple il y a des écoles comme les Gobelins ou l’INA qui proposent des formations en gestion de projet digitaux. Mais tout simplement, quelle que soit l’école où l’on est, à la fin du cursus si on a des projets à faire, il suffit de se positionner en tant que chef-fe de projet et de vraiment jouer le jeu. Et donc, rien que ça c’est formateur.

Vous voulez nous rejoindre dans cette aventure ? Retrouvez toutes nos offres dans la rubrique “recrutement