fr
en

Bernay, la nouvelle destination des cadres parisiens

Depuis plus de 30 ans, Bernay est devenue la destination d’une clientèle issue de Paris et la région parisienne, hier pour des résidences secondaires et aujourd’hui pour des résidences principales. En peu de temps la ville et son territoire se sont complètement transformés. Nous avons demandé à deux experts du marché de l’immobilier bernayen de nous apporter leurs lumières sur ces évolutions : Benjamin Plessis, agent immobilier pour l’agence Orpi et Philippe Laforet, gérant de l’agence Laforet à Bernay.    

Depuis plusieurs années, Bernay est devenue la destination pour beaucoup de parisiens qui souhaitent un autre cadre de vie. Selon vous, quelles sont les raisons d’un tel essor ? 

Benjamin Plessis (Orpi) : Cela fait effectivement plus de 30 ans, que l’on accueille à BERNAY une clientèle issue de Paris et la région Parisienne. Historiquement, la région de BERNAY a toujours été prisée de cette clientèle en quête d’une résidence secondaire, d’une véritable maison de campagne familiale, permettant à chaque membre d’une famille et amis de passer vacances et week-end au vert, dans un cadre de vie agréable, convivial et rassurant, tout en restant à quelques encablures de leur lieu de résidence principale et professionnelle.

Philippe Renaud (Laforet) : La ville dispose de nombreux services de proximité (écoles, collèges, lycées, épiceries, boulangeries, pharmacies …) et aussi plusieurs zones commerciales qui se développent avec hypermarchés et autres commerces. Bernay a une bonne situation géographique, proche de grandes villes telles que Rouen, Caen et aussi Deauville, accessibles en 1h / 1h30. La gare est un réel atout, qui permet de se rendre à Paris en 1h30. Le prix de l’immobilier est plus abordable et l’accès à la propriété se fait globalement plus facilement.


Passerelle-Gaston-Lenôtre-1024x451 Bernay, la nouvelle destination des cadres parisiens

On vient vivre à Bernay et travailler à Paris contrairement à avant où l’on venait seulement pour le weekend. Pourquoi cette évolution ?  

Benjamin Plessis (Orpi) : Les modes et priorités de vie ont beaucoup évolué depuis ces 10 dernières années. On privilégie bien plus qu’auparavant, le bien-être, en passant du bien manger au mieux respirer. Nous bénéficions à BERNAY de tout le nécessaire à cela ; du fait de pouvoir cultiver son propre potager, à la vente de produits locaux et l’évolution grandissante de l’agriculture biologique, de la permaculture, des circuits courts… Ce sont, ici, des modes de vie facilement adoptables et accessibles à tous. Aussi, l’aspect technologique et numérique de nos vies ont énormément changé. L’accès au haut débit et à la fibre optique ne sont plus l’apanage des grandes villes ! Le télétravail, se démocratisant, beaucoup de clients ont de moins en moins à se déplacer sur leur lieu de travail et profitent pour développer certains axes économiques de leur activité sur notre secteur. Avouons qu’il est bien plus agréable de travailler dans son jardin en plein été que dans un open-space Parisien ! Dans un inventaire à la Prévert, je pourrais également vanter, la multitude des commerces dont nous disposons (commerce de bouche ou de détail), des sentiers de promenade et visites touristiques. Le tout à moins d’une heure de la côte Normande !  

Philippe Renaud (Laforet) : Les parisiens ont d’abord découvert la région en résidence secondaire et s’y sont sentis bien.  Ensuite, ils y ont trouvé la possibilité d’avoir un espace de vie plus grand sur la région en comparaison à Paris. La facilité des accès (gare SNCF à 1h30 de Paris) et les nombreux services que proposent la ville ont convaincu les parisiens de venir vivre près de Bernay. Ils y trouvent probablement un meilleur confort de vie.


Passerelle-Gaston-Lenôtre-1024x451 Bernay, la nouvelle destination des cadres parisiens

Bernay devient-elle plus attractive ? (services, mobilité, cinéma, culture, sport…etc).

Philippe Renaud (Laforet) : L’offre de services et loisirs se développe (rénovation récente du théâtre, construction du futur cinéma, par exemple) mais elle est encore pour le moment encore limitée. Les gens en recherchent davantage.

Benjamin Plessis (Orpi) : Il m’est difficile de juger objectivement la ville dans laquelle je suis né et habite ! Je me reporterais donc aux nombreux retours de nos clients qui ont appris à découvrir notre région et je ne peux que répondre à la positive à cette question. BERNAY bénéficie tout d’abord d’une liaison idéale vers PARIS, puisque nous sommes avec de nombreux trains quotidiens à 1h20 de la gare SAINT LAZARE. De plus, nous bénéficions d’un vivier d’une centaine d’associations offrant des activités tant culturelles, que sportives ou encore artistiques. Du point de vue de l’accueil des enfants et des services de santé, nous bénéficions d’un enseignement de qualité (jusqu’au bac +2) tant en public qu’en privé et d’un hôpital avec service d’urgences dans le centre de la ville. A noter également la prochaine ouverture d’un complexe cinématographique à deux pas de la gare ! 

Est ce que l’accession à la propriété est plus facile ? Plus généralement le coût de la vie est-il plus abordable ? 

Benjamin Plessis (Orpi) : L’accession à la propriété tout comme l’investissement locatif sont beaucoup plus accessibles sur notre territoire qu’ailleurs. A quasi mi-chemin entre PARIS et DEAUVILLE, nous bénéficions d’un « micro-marché » qui ne souffre pas (encore) des hausses de prix vécues par ces villes. Pour exemple, il est possible de s’offrir une superbe propriété à BERNAY pour le prix d’un deux pièces à PARIS ! On constate des prix moyens au m², environ cinq fois moins élevés. 

Philippe Renaud (Laforet) : Probablement qu’à budget égal, les gens peuvent avoir sur Paris un appartement alors que dans la région, ils peuvent prétendre plus facilement à une maison avec terrain ou une surface habitable plus importante.


Passerelle-Gaston-Lenôtre-1024x451 Bernay, la nouvelle destination des cadres parisiens

Avez-vous quelques chiffres ?   

Benjamin Plessis (Orpi) : Sur les années 2018 et 2019, notre clientèle Parisienne représente plus de la moitié des projets immobiliers de vie que nous réalisons. Avec un penchant de plus en plus accentué sur la recherche de la résidence principale, véritable socle de vie familiale. Nous accueillons pour la réalisation de leurs projets immobiliers, une clientèle majoritairement composée de CSP +, retraités et professions libérales.

Philippe Renaud (Laforet) : Le prix moyen d’un bien est d’environ 160 000 €.

Comment accompagnez-vous les nouveaux arrivants sur le territoire ? 

Philippe Renaud (Laforet) : En les écoutant afin de comprendre au mieux leur projet de vie et ainsi pouvoir leur proposer des biens correspondant au mieux à leurs besoins et attentes en matière de logement et de cadre de vie.

Benjamin Plessis (Orpi) : Tout d’abord, nous leur faisons découvrir le secteur, non pas à la manière d’un guide touristique mais plutôt comme des amoureux qui ont l’envie de partager la passion et l’attachement d’un lieu, d’un secteur. Puis, nous nous chargeons de la réalisation et l’aboutissement du projet immobilier des clients de A à Z : de la recherche du bien, aux conseils globaux (accompagnement en financement et réalisation de devis de travaux). Les collaborateurs de notre agence possèdent des expériences immobilières réussies, que nous nous efforçons de partager avec nos clients afin que leur propre expérience immobilière soit une réussite.


Passerelle-Gaston-Lenôtre-1024x451 Bernay, la nouvelle destination des cadres parisiens

Un petit mot pour la fin ? 

Benjamin Plessis (Orpi) : La Normandie et Bernay disposent d’atouts majeurs permettant d’allier la qualité de vie, la quête de bien-être personnel, familial, amical et une vie professionnelle épanouissante. A la fois loin et proche du tumulte de la vie Parisienne, c’est un bon compromis que bons nombres de Bernayens d’adoption pourront vous compter à l’occasion d’une prochaine rencontre !

Philippe Renaud (Laforet) : Bernay est une ville typique qui a su conserver son patrimoine ancien. Elle est facile à vivre avec de nombreux services et la proximité de grandes métropoles  telles que Rouen et Caen est un atout. La construction d’un nouveau cinéma notamment laisse présager le développement d’une offre plus large de loisirs pour l’avenir.